.

Pour tout séjour en Colombie de moins de trois mois, les voyageurs de nationalité française sont dispensés de visa.

Un passeport en cours de validité lors du séjour et valide 3 mois après votre date d’entrée sur le territoire colombien suffit. Le visa touriste apposé est renouvelable pour 90 jours supplémentaires en sortant du territoire ou en payant des frais.

Passage de frontière

– À l’arrivée à l’aéroport, un timbre d’entrée (équivalant au visa) est apposé sur le passeport sur présentation du billet d’avion aller-retour. Il permet au voyageur de rester sur le sol colombien jusqu’à 90 jours.

– Il est déconseillé de rentrer en Colombie par voie terrestre : des groupes armés et des mafias sévissent en effet dans les zones frontalières… Mais ça va être compliqué pour nous de faire autrement

Douane

À l’entrée dans le pays, il vous sera demandé de remplir un formulaire de déclaration de bagages et d’argent. En effet, certains articles sont imposables ou soumis à une législation sanitaire.

Il est recommandé de s’inscrire sur le Site Ariane et de signaler sa présence soit en se rendant directement au Consulat de France

Langue

Les Colombiens parlent Espagnol même s’il existe de nombreux dialectes selon les régions et les communautés.
Dans les villes touristiques, vous pouvez vous faire comprendre en Anglais. Le français est peu pratiqué.

Meilleures saisons​

À proximité de l’équateur, la Colombie ne connaît que deux saisons : l’été correspondant à la saison sèche (décembre-janvier et juillet-août), et l’hiver à la saison des pluies (avril-mai et octobre-novembre).

La meilleure saison pour voyager en Colombie s’étend entre décembre et mars, soit pendant la saison sèche.

Décalage horaire​

 Le décalage horaire : 6 h de moins qu’en France en hiver, 7 h en été

Devise​

Le Peso colombien est la monnaie locale. Toujours se procurer des dollars neufs car les plus usés ne sont pas repris. Les cartes de crédit (Visa, American Express et Mastercard) sont acceptées dans la plupart des hôtels et des restaurants et les retraits sont faciles. Les espèces sont échangées, (sauf à la Banco de la Républica), mais cela varie beaucoup d’une ville à l’autre. Pour les chèques de voyage, lors de la transaction, toujours présenter une photocopie de son passeport. Les banques sont ouvertes du lundi au vendredi, de 9 h à 15 h.

1€ = 2868,49 pesos

Electricité​

 Les prises de courant sont de 110 V, prise de type américain avec 2 fiches plates.

Eau

Dans les stations service

Essence

Prendre du diesel suprême en Esso ou Mobil avec 50ppm de souffre car la qualité du diesel en Colombie est très mauvaise avec un taux de souffre important jusqu’à 5000 ppm au lieu de 15ppm : l’huile du moteur est vite polluée, c’est pour ça qu’il est conseillé de changer l’huile bien plus souvent.

Internet

Disponible gratuitement dans certaines stations service, près des hôtels, office du tourisme. Sinon, dans toutes les villes, tu n’auras aucun mal à trouver des cybercafés.

Téléphone

  • Depuis la France vers la Colombie, rajouter 0057 devant le n° de téléphone à 7 chiffres.(Exemple : 00 57 1 702 70 69)
  • Depuis la Colombie vers la France, rajouter 00 + n° de l’opérateur (5, 7 ou 9) + 33 + n° de téléphone. (Exemple : 00 5 33 4 50 46 90 25)
  • Pour les téléphones fixes, le 1er chiffre est le code région.
  • Les téléphones portables commencent par 3 et ont 10 chiffres au total.
  • Interurbain: Depuis la Colombie vers la Colombie (de régions différentes), rajouter 0 + 5, 7 ou 9 (code de la telecom) devant le n° de tél. (Exemple : 0 + 5 (7 ou 9) + 1 + 702 70 69)
  • Local: Depuis la Colombie vers la Colombie (même région), uniquement le n° de tél. (Exemple: 702 70 69 si vous êtes à Bogota et vous appelez Bogota)

A Savoir : Il faut acheter les cartes sim chez CLARO dans les vrais boutiques des opérateurs plutôt que dans les magasins dans la rue.
Les voyageurs Moro Family ont eu une mauvaise expérience : leur téléphone a été bloqué par Tigo (donc plus d’internet…et impossibilité de changer d’opérateur) faute de ne pas avoir été enregistrés… (registration). En effet pour lutter contre le vol de téléphone il faut s’enregistrer sinon le téléphone peur être bloqué, il existe des cartes SIM pour touristes limitée (2 ou 3 semaines). Quand ils ont acheté la carte sim le vendeur a mis le nom de quelqu’un d’autre sur la ligne (n’ayant pas d’adresse en Colombie à fournir…) et au bout de 2 semaines le téléphone a été bloqué car la ligne n’était pas à leur nom (ne pouvant pas justifier de son identité…). Le comble c’est que le téléphone aurait été bloqué sur tous les pays d’Amérique du Sud… avec impossibilité de mettre d’autres cartes sim, quelques soit l’opérateur…

Assurance

Tu trouveras tout extrêmement détaillé… et même quoi faire en cas d’accident sur le super site de Valérie
Tout véhicule motorisé circulant en Colombie (voiture, moto, camion, camping-car…) doit avoir une SOAT (seguro obligatorio de accidentes de tránsito).
On peut l’acheter un peu partout (on voit écrit « aqui se vende SOAT ») . Par exemple, à la frontière Equateur / Colombie,  il y a des revendeurs qui acceptent d’être payés en pesos ou en dollars.
Normalement, on paye pour un an, mais il est possible de l’acheter au mois. Les autorités colombiennes conseillent dans tous les cas de l’acheter dans un endroit « sûr » (ex : un supermarché « officiel », type Exito; une compagnie d’assurance, etc …). Attention, celui qui délivre la SOAT a l’obligation de le déclarer au RUNT dans les 24 heures suivant l’achat. Si cela n’a pas été fait, le véhicule n’est pas assuré. On peut soi-même le vérifier sur internet  en suivant la procédure suivante.

Assurance près de la frontière : 

Le point est sur Ioverlander, nous avons payé 30€ pour 2 mois. (camping car 7 m). Seguro Insurance | Vehicle Insurance. Attention, le bureau n’est ouvert que le matin, et vous ne serez assurer qu’à partir du lendemain !

GPS:

10.420989, -75.537218

 

Ce qu’il faut avoir dans le véhicule

  • un crick pour soulever la voiture
  • une croix pour déboulonner les roues
  • deux triangles réflectifs
  • un trousse de secours
  • un extincteur en cours de validité
  • deux taquets (cales)  pour bloquer le véhicule
  • une boîte à outils basiques
  • une roue de secours
  • une lampe torche

France Diplomatie

La Colombie est aujourd’hui un pays fortement contrasté en termes de sécurité. L’impact dû au conflit armé interne a fortement diminué : il représente aujourd’hui moins de 5% du nombre total des homicides ; de même, les attentats à l’explosif, imputables il y a quelques années encore aux groupes armés illégaux, sont devenus très rares.

Numéros à contacter en cas d’urgence

Numéros à connaître : Urgences 911, Renseignements 110 (gratuit), Urgence médicale 107, Pompiers 100, Police 101

Office du Tourisme colombien:
C 28, n° 13A-15, à Bogota. Tél. : 41 38 202.
Ambassade de France:
Cra 11, n° 93-12, Apartado Aero – 29611 Bogota. Tél. : (571) 638 14 00 et en cas d’urgence: (571) 638 15 64.
Alliance Française:
Cra 3, n°18-45, à Bogota. Tél. : 34 11 348.

Criminalité

Avec une criminalité organisée puissante et une délinquance de voie publique significative, certaines zones du pays sont encore particulièrement déconseillées.

La plupart des agressions (vols à l’arraché, vols avec ruse, agressions à la scopolamine, attaques à main armée, enlèvements express) enregistrées contre nos compatriotes sont commises dans un contexte où l’ambiance festive n’incite pas à la vigilance. Les manifestations de rue peuvent dégénérer : il convient de s’en tenir éloignés, d’autant que le niveau d’acceptation de la violence physique (utilisation d’armes de poing ou d’armes à feu) reste anormalement élevé en Colombie.

Recommandation

• Ne pas opposer de résistance en cas d’agression. Il convient de faire preuve de calme et d’obtempérer.
• Ne jamais porter d’objets de valeur (bijoux, appareils photos, etc.), de ne pas manipuler de fortes sommes d’argent en public et de ne retirer de l’argent qu’en plein jour dans les distributeurs installés dans les endroits fréquentés (centres commerciaux, hôtels).
• Ne jamais perdre de vue ses bagages et de ne jamais accepter de transporter les bagages d’une connaissance récente.
• Limiter ses déplacements nocturnes et de ne jamais se déplacer seul de nuit, même dans les quartiers de divertissement.
• Dans les cafés et les restaurants, ne pas laisser boissons et nourritures sans surveillance et ne jamais accepter de cigarette ou de gomme à mâcher d’un inconnu.
• Ne pas faire confiance aux inconnus qui abordent les touristes dans la rue : il s’agit de « faux » touristes prétendument perdus, négociants en pierres précieuses, etc….
• N’emprunter que des radio-taxis contactés par téléphone (ce système est parfaitement au point dans les grandes villes) ou agréés par une structure (hôtels, aéroports) et de ne jamais héler un taxi dans la rue.
• Se munir de photocopies des documents d’identité et des titres de voyage lors des déplacements, les originaux étant conservés en lieu sûr (coffre d’hôtel).

 – Vaccin obligatoire : pour les parcs nationaux, certificat de vaccination contre la fièvre jaune.

– Vaccins conseillés :

  • vaccins universels (DTCP, hépatite B) ;
  • hépatite A et typhoïde ;
  • pour tout séjour rural : rage ;
  • pour l’Amazonie, traitement antipaludique.

Moustique

Paludisme

Le paludisme (ou malaria) est une maladie parasitaire (potentiellement grave) transmise par les piqûres de moustiques. Les mesures classiques de protection contre les moustiques durant la soirée et la nuit sont fortement recommandées 

Dengue 
Cette maladie virale est transmise par les piqûres de moustiques et se manifeste le plus souvent par un syndrome grippal (fièvre, douleurs musculaires, parfois éruption cutanée). Il convient donc de respecter les mesures individuelles de protection, y compris pendant la journée : vêtements longs, produits anti-moustiques à utiliser sur la peau et sur les vêtements, diffuseurs électriques. La dengue pouvant prendre une forme potentiellement grave, il est vivement recommandé de consulter un médecin en cas de fièvre. La prise d’aspirine est déconseillée.
Les autorités sanitaires locales attirent l’attention de la population en raison de la multiplication des cas de dengue. La transmission de la dengue s’effectue par l’intermédiaire de moustiques infectés. Les symptômes de la maladie s’apparentent à ceux de la grippe (forte fièvre, douleurs articulaires, maux de tête). 
Sur place et lors de votre retour de Colombie, en cas d’apparition de ces symptômes, il est nécessaire de consulter dans les plus brefs délais un médecin pour préciser le diagnostic.

Chikungunya 
L’épidémie est présente de façon significative dans tous les départements de la côte Caraïbe, et les autorités sanitaires colombiennes suivent avec inquiétude sa propagation dans les terres basses à l’intérieur du pays. La transmission du chikungunya s’effectue par l’intermédiaire de moustiques infectés. Cette maladie se caractérise par des symptômes grippaux (fièvre, douleurs musculaires et articulaires). Le traitement est alors symptomatique.

Zika
La Colombie est touchée par le virus Zika. Cette maladie est transmise par les piqûres de moustiques de type Aedes. Des cas de transmission du virus par voie sexuelle ont également été rapportés.
Les symptômes de la maladie sont généralement modérés (fièvre, maux de tête, douleurs articulaires, éruptions cutanées) et sont analogues à ceux observés au cours d’autres infections virales telles que la dengue. 

Ce qu’on a adoré

 

FRANCK

SOPHIE

ELEA

THIBAULT 

 

Ce qu’on a moins aimé

 

FRANCK

SOPHIE

ELEA

THIBAULT

 BILAN EN VIDÉO

Laisser un commentaire

Fermer le menu
ut venenatis, in ipsum odio dolor. non pulvinar id,