.
Du plus loin que je me rappelle, j’ai toujours eu le souhait de partir et vivre un moment « hors normes », d’abord seule, puis en couple, puis avec mes enfants. Je voulais initialement partir vivre à l’étranger quelques années, ou parcourir le monde en sac à dos. Mais la vie parfois nous éloigne de nos rêves, nous met des chaines, nous embrume la tête et nous fait perdre de vu l’important.

Et des fois a contrario elle nous oblige à nous rappeler l’important, 1 fois puis 2, puis 3 ; alors il faut saisir cette opportunité de se rappeler l’essentiel. Ne plus oublier que nous sommes vulnérables, que la vie est courte, trop courte pour s’encombrer du superflu.

Mes enfants m’ont appris que rien n’est plus important que d’être ensemble, heureux tout simplement. A chacun de trouver son bonheur et sa place. A chacun de vivre son rêve. Pour nous c’est cette parenthèse d’1 an en famille mais c’est notre rêve à nous, chacun le sien. Aucun rêve n’est plus valable, plus légitime qu’un autre.

J’espère aussi  que ce voyage apportera une nouvelle vision à mes enfants.Je ne veux pas qu’adultes, ils regardent le voisin en l’enviant et en se disant que l’herbe est plus verte ailleurs. Je ne veux pas qu’adultes, un simple volant entre les mains leur fasse oublier patience et courtoisie. Je ne veux pas qu’adultes, leur sport favori soit de râler sur tout et tout le monde, en se plaignant de tout et du temps d’avant. Je veux que mes enfants grandissent avec des rêves plein la tête, qu’ils soient convaincus que tout est réalisable, que les seules barrières sont celles que l’on s’impose. Je veux que mes enfants apprennent à être heureux. Je veux que mes enfants apprennent l’altruisme sans s’oublier eux-mêmes. 

Et même si nous avons peur de partir, peur de l’inconnu, peur qu’il arrive quelque chose à nos enfants… cette peur est moins forte que cette envie de VIVRE ses rêves. On a reçu un cadeau qui s’appelle la vie, alors ne le gâchons pas.

Voici la vidéo qui m’a aidé à franchir le pas : On ne regrette pas les choses que l’on a faites mais celles que l’on n’a pas osé faire. Et toi, quels seront tes derniers mots : Si seulement j’avais…  ????

.

Pourquoi juste un continent et pas un « vrai » tour du monde ?

Nous avons tellement eu le sentiment de courir ces dernières années que nous ne voulions pas pendant cette parenthèse avoir le sentiment de courir encore avec des échéances d’être à telle date dans tel pays etc… Je respecte parfaitement les voyageurs qui font le tour du monde en 1 an mais ce n’est pas ce que nous recherchions. Donc le choix de ne faire qu’un continent était une évidence. Nous voulions aussi un camping car pour que les enfants aient des repères et gardent un endroit à eux pendant cette année.

Pourquoi l’Amérique du Sud ?

Regarde les blogs des autres voyageurs en camping car et tu verras que nous n’avons rien d’original : l’Amérique du Sud se prête parfaitement à un voyage d’un an en camping car. Même si spontanément nous préférons l’Asie… heu… comment dire…  notre gros Tonio au milieu de ses rues à quintuple sens : juste pas possible. L’Asie est préférable, de notre point de vue en backpack. En plus nous ne pouvons plus entrer en Thaïlande et Birmanie avec notre propre véhicule… Donc ce sera le continent américain.

Le parcours

Notre rêve serait de pouvoir remonter jusque dans l’ouest américain. Mais nous ne voulons pas nous fixer un but. Nous avons seulement pris des billets allers car nous ne connaissons ni la date exacte de retour (fin août 2019) ni le lieu. On ne sait pas le temps que cela nous prendra et plutôt que d’être déçu de ne pas avoir le temps d’y aller… bah on ne se dit rien et on verra bien.

En plus, nous avons un deal avec les enfants : c’est notre projet, on le leur impose, si ils n’en peuvent plus (mais on en doute), on ne cherche pas à comprendre, on rentre et on finit notre année sabbatique dans notre beau pays.

Je ne saurais trop te conseiller d’utiliser le site planificateur à contresens. Il est juste GENIAL !!!!  Il calcule les Km parcourus, le budget, on peut très facilement y mettre des commentaires, enfin bref, il est bourré d’astuces. Tu l’auras compris, je suis FAN !!!! Merci encore à Aude et Nico qui nous offre ce magnifique outil gratuitement.

Si tu cliques, sur les numéros d’étapes, tu auras la date approximative prévue de visite et les astuces que j’ai pu relever.

.

Voici la suite de l’itinéraire si on a le temps de remonter :

 

  • Achat du camping car : chacun son prix, mais si tu prends un Laika et en plus sur Iveco… c’est cher
  • Aménagement du camping car = 6 215€
    – Panneaux solaires et tout ce qui va avec : 900€
    – Convertisseur 600W : 180€
    – Matériel divers type jerrycan, table camping, boitier électrique, ventilateur … : 350€
    – Déco pour les enfants : 100€
    – Changement de tous les tissus avec rideaux et coussins : 450€
    – Sécurité du camping car (serrure, coffre fort) : 200€
    – Amélioration carburant : 130€
    – Changement des pneus : 850€
    – Changement de toutes les lumières en LED : 48€
    – Matériel de remplacement (kit de vidange, courroies, plaquette de freins etc…) : 407€
    – Filtre Katadyn : 300€
    – Pose de lames supplémentaires à l’arrière : 2300€
  • Santé = 900€
    – Vaccin et consultation Bouisson Bertrand (hépatite A, Thyphoide, Fièvre jaune) : 500€ pour 4
    – Trousse à pharmacie : 400€
  • Billets avions = 1 500€
    – 1500€ les billets Aller Nice / Buenos Aires
  • Technologie = 750€
    – 2 nouveaux téléphones (pas du luxe nous étions au téléphone à touche) dont 1 tout terrain : 360€
    – Tablette pour lire les BD en 13 pouces : 230€
    – Liseuse Kindle Paperwhite : 100€
    – 4 cartes SD 64 Go + 32 Go : 60€
  • Ecole = 100€
    – CNED : gratuit grâce aux PDF fournis par d’autres voyageurs
    – Achats de différents cahiers d’exercices : 100€
  • Transport bateau Anvers/Montevideo = 3 670€
    – Transitaire Ziegler avec taxe Anvers : 2 950€
    – Taxe Montevideo : 849 USD : 720€
Fermer le menu
quis, ut luctus justo dolor. risus. libero suscipit Sed consequat. quis