– Passeport : valable au moins 6 mois à partir de la date d’entrée au Brésil pour les Français, les Belges et les Suisses.

Visa : il n’est plus obligatoire pour les Français, les Belges et les Suisses si le séjour touristique ne dépasse pas 90 jours (par période de 6 mois). En revanche, visa de tourisme obligatoire pour les Canadiens (billet d’avion aller-retour ou aller simple vers une destination autre que le Brésil nécessaire pour l’obtenir), valable 5 ans (renseignements au service consulaire – voir plus haut).

Important : lorsque vous entrez sur le territoire, la douane vous remet un cartão de entrada/saída. Conservez-le, il vous sera peut-être demandé à votre départ.

– Tout voyageur doit être muni d’un billet retour ou de sortie du territoire brésilien.

Il est recommandé de s’inscrire sur le Site Ariane et de signaler sa présence soit en se rendant directement au Consulat de France

Meilleures saisons​

  • dans le Nordeste, de septembre à mi-décembre ;
  • en Amazonie : de juin-juillet à octobre (saison « sèche ») ;
  • à Salvador de Bahia : de septembre à mi-décembre ;
  • à Rio de Janeiro et dans le Sud du Brésil : de juin à septembre (hiver austral).

Décalage horaire​

de – 3h en hiver à – 5h en été
 

Devise​

La monnaie du Brésil est le réal brésilien (représenté BRL).
1 euro = 436,BRL (au taux de change du 01/06/2018)

 

Electricité​

La majorité des prises sont au standard I, à 60Hz. Les appareils à forte consommation disposent souvent d’une double prise 127 / 220V.
D’une région à l’autre, les prises sont alimentées soit en 110 V, soit en 220 V, avec des prises à deux fiches plates ou trois fiches rondes (différentes des européennes).
On trouve des adaptateurs multiprises dans les stations-service. 

Eau

Dans les stations service

Gaz

Internet

Le wifi gratuit  est possible dans les lieux publics tenus par des entités privés tels que les bars, les cafés, les restaurants ou encore les hôtels.
Cependant, la qualité du wifi gratuit est de très mauvaise ; en plus il n’est accessible seulement dans les plus grandes villes du Brésil.

La solution de la carte SIM prépayée au Brésil est envisageable même si elle n’est pas la meilleure. Cependant il vous sera demandé par les opérateurs locaux, un compte bancaire et une adresse locale, pour obtenir cette carte avec abonnement Internet inclus. Certains fournisseurs brésiliens comme Vivo, TIM, Claro ou Brasil Telecom offrent des packs incluant des appels locaux ou internationaux et un accès internet ; ces packs sont spécialement adaptés pour les touristes. Cependant la qualité de la connexion internet reste encore à améliorer.

Téléphone

De la France vers le Brésil : 00 + 55 + indicatif de la ville + numéro du correspondant.
Du Brésil vers la France : 00 + un numéro d’opérateur (021 par exemple) + 33 + numéro du correspondant.
Appels intérieurs : d’une ville à l’autre, théoriquement, il faut composer le numéro d’un opérateur (021 par exemple) + indicatif de la ville + numéro du correspondant. En appel urbain, sauf cas particuliers, on ne compose que le numéro du correspondant.

Numéros à contacter en cas d’urgence

Numéros à connaître :
190 (police militaire), 192 (SAMU), 110 (incendie), 193 (pompiers)

France Diplomatie

Criminalité

Au Brésil, la criminalité a sensiblement augmenté ces dernières années. Plus de 61 000 personnes ont connu une mort violente en 2016, soit l’un des taux d’homicide les plus élevés au monde. Toutes les régions du pays sont désormais touchées par cette augmentation de la criminalité. Les touristes, en nombre croissant, sont régulièrement victimes de vols, parfois avec violences.

Insécurité routière

Les routes du Brésil ne sont pas sans danger (imprudences des conducteurs et entretien souvent déficient du réseau). Dès lors il convient de ne pas circuler de nuit, ni en période d’intempéries, et de privilégier les transports aériens pour parcourir de longues distances.

Risques naturels

En saison sèche, les incendies sont nombreux. Les pluies tropicales sont intenses et provoquent des inondations de moyenne ampleur en saison humide. Les inondations peuvent déclencher des ruptures de barrages, à l’instar de celle survenue dans le Minas Gerais en 2015, et des effondrements de chaussées.

 

Vaccination

Vaccins obligatoires : même si le Brésil n’exige, en pratique, quasi jamais la vaccination contre la fièvre jaune à l’entrée sur son territoire pour les voyageurs en provenance d’Europe (sauf pour la visite du Pantanal, dans le Mato Grosso), il est extrêmement recommandé de se faire vacciner contre cette maladie : de très graves épidémies ont ponctué les années 2008-2010 notamment, y compris dans des endroits touristiques. (particulièrement en Amazonie et dans les États du Minas Gerais et de Rio de Janeiro). En outre, si vous venez d’autres pays d’Amérique du Sud, ce vaccin est exigé.

Vaccins universels : déjà recommandés aux Européens non voyageurs, ils sont évidemment encore plus utiles dans ce pays chaud, humide, à l’hygiène parfois déficiente et au système de santé encore bien défaillant en certains endroits. Vérifiez si vous êtes à jour de vos vaccins contre le tétanos, la poliomyélite, la diphtérie, la coqueluche et l’hépatite B.

Autres vaccins : l’hygiène alimentaire étant souvent défectueuse, les vaccinations contre la fièvre typhoïde et l’hépatite A sont hautement recommandées. Vaccin contre les méningites A et C : séjours prolongés, contacts étroits avec la population, en particulier pour les enfants et les jeunes adultes. Vaccin préventif contre la rage : expatriés, séjours ruraux ou prolongés.

 

 

 

 

Ce qu’on a adoré

 

FRANCK

SOPHIE

ELEA

THIBAULT 

 

Ce qu’on a moins aimé

 

FRANCK

SOPHIE

ELEA

THIBAULT

 BILAN EN VIDÉO

Laisser un commentaire

Fermer le menu
et, id, dictum velit, fringilla felis ipsum Aenean libero