.

Pour tout séjour en Argentine de moins de trois mois, les voyageurs de nationalité française sont dispensés de visa.

Un passeport en cours de validité lors du séjour et valide 3 mois après votre date d’entrée sur le territoire argentin suffit. Le visa touriste apposé est renouvelable pour 90 jours supplémentaires en sortant du territoire ou en payant des frais.

Passage de frontière

Remplir la fiche d’entrée (une par personne), faire tamponner les passeports (entrée et sortie), établir le permis de circuler. Attention, pour entrer en Patagonie, certains fruits et légumes sont interdits (postes « frontière » avec fouille du CC et fumigation)

Il est recommandé de s’inscrire sur le Site Ariane et de signaler sa présence soit en se rendant directement au Consulat de France

 

Meilleures saisons​

On peut visiter l’Argentine toute l’année, mais il vaut mieux :

– savoir qu’il fait très chaud et qu’il pleut beaucoup de décembre à mars dans le Nord-Est (Iguazú) et le Nord-Ouest (Salta) ;

– savoir que la Patagonie andine (Bariloche, San Martín de los Andes) et la Terre de Feu sont propices au ski de juin à septembre et au trekking de novembre à mars. La Patagonie atlantique (péninsule Valdés) se prête d’août à décembre à l’observation de la faune marine, sur des côtes souvent balayées par les vents.

Image tirée du site https://www.argentina-excepcion.com/
 

Décalage horaire​

 

Il existe, selon la saison, 4 ou 5 h de décalage entre la France et l’Argentine, il y a 5h de moins en Argentine lorsque la France est à l’heure d’été (d’avril à octobre) et 4h de moins lorsque la France est à l’heure d’hiver (de novembre à mars).
Ex : lorsqu’il est midi en Argentine, il est 17h en France (lorsque la France est à l’heure d’été).

Devise​

 

La monnaie d’Argentine est le peso argentin (représenté ARS ou encore AR$).
1 euro = 40 pesos (au taux de change du 02/08/18)

Bien que de nombreux commerces acceptent le paiement par carte bancaire dans la capitale, prévois des espèces en province, car le paiement en liquide est souvent demandé. Il est important de savoir que dans la majorité des distributeurs automatiques, le montant maximum autorisé par retrait est de 3000ARS, et cela peu importe le plafond autorisé par ta banque. Et en plus – sinon ce serait trop simple – tu as entre 6 et 9€ de frais pris par la banque Argentine.

ASTUCE : Il existe en Argentine l’effectivos ou extra-cash principalement dans les pharmacies et et les supermarchés. C’est-à-dire que le commerce va te débiter sur ta CB 5000ARS au lieu des 2000 de courses que tu as faites et te donner 3000 en espèce sans frais. Alors tu oublies cette astuce car elle ne fonctionne que pour les cartes argentine. Mais ne t’inquiète pas j’en ai une autre : tu fais la même chose dans les grandes stations YPF. Et ça marche 1 fois sur 2. Vu le nombre de Km que tu fais en Argentine, tu vas souvent aller dans une station YPF. En résumé en 2 mois d’Argentine, on n’a jamais eu de frais bancaire. Elle n’est pas bien mon astuce 🙂
Pense aussi à demander, en entrant dans un restaurant, s’ils acceptent le paiement par carte bancaire. Il est également fréquent que le paiement par carte bancaire soit soumis à des frais bancaires à la charge du client et on te fait une ristourne de 10% si tu payes en espèce. Lors d’un paiement par carte, il te sera demandé de signer le récépissé et d’y indiquer ton numéro de passeport.

Electricité​

 

En Argentine, les prises de courant sont de 220 volts avec dans certains établissements des prises à fiches plates (adaptateur souvent prêté dans les hôtels – mais pas tout le temps – ou à acheter sur place).

Eau / Essence

Dans les stations service.
Faire son essence dans les stations : YPF et ACA (et n’oublie pas l’extra-cash)

Gaz

Echange partout de la bouteille argentine et même bolivienne. Pour recharger les bouteilles françaises, cela est plus compliqué mais un fichier complet des usines de gaz est disponible sur « lelienamsud ». De notre côté le gaz fut une galère, on a vite jeté la française pour acheter une bolivienne (consigne moins chère que l’argentine)
Pour la bouteille française : fait monter un embout femelle qui permet de recevoir l’embout sud américain d’un coté et qui se monte sur l’embout usiné de l’autre.

Disponible gratuitement dans certaines stations service, près des hôtels, office du tourisme (souvent très bon dans ce dernier cas).
Prends un forfait pré-payé dans un des 3 opérateurs, c’est l’idéal.
– Personal avec accès à la 3G : marche très bien dans les grandes villes et dans tout le Nord de l’Argentine, carte sim gratuite, whatsapp gratuit
– Claro : ne marche que dans les grandes villes mais peu cher. En plus on peut l’utiliser au Chili, carte sim 10ARS
– Movista : le meilleur réseau de Patagonie
Tu recharges avec quelques pesos lorsque tu arrives à la fin de tes datas. Ça capte dans tous les villages. Le numéro whatsapp reste le même, et les applications du téléphones aussi.

Ainsi on communique très facilement avec Whatsapp, les mails ou Facebook /Messenger, et les envois de photos sont sympas pour la famille.
Le problème de garder la puce française c’est que la moindre connexion coûte une fortune

Numéros à contacter en cas d’urgence

Numéros à connaître : Urgences 911, Renseignements 110 (gratuit), Urgence médicale 107, Pompiers 100, Police 101

Sur la route

– avoir à bord (à portée du conducteur) un extincteur min 1kg
– avoir à bord deux triangles. En cas de pépin, mettre un triangle à 30 m et l’autre à 100 m en amont de l’arrêt.
– la loi impose de rouler avec PHARES DE CROISEMENT ALLUMES et sur les grands axes, attention les policiers se régalent là-dessus 
– Dans les rond-points on est prioritaire mais les conducteurs argentins essaient (!) de prendre leur ‘priorité’ pour entrer dans les ronds points.
– Ne JAMAIS céder à la corruption des polices des routes. Si infraction il y a, demander à voir le supérieur et recevoir la notification officielle. Se méfier de ‘barrages routiers de contrôle’: trop de faux policiers, avec véhicules apparemment ‘légaux’. Ne s’arrêter que si le véhicule de police a bien ses gyrophares qui fonctionnent et avant d’obtempérer à quelques demandes de présentations de documents, s’assurer que le policier est bien en uniforme ‘complet’.
– il y a doute sur une ‘exigence’ : pour les véhicules de charges, la loi impose la présence d’une bande réfléchissante rouge d’un mètre (ou deux fois 50 cms) dans le bas de la paroi arrière et la présence d’un disque réfléchissant blanc de vitesse dans la partie supérieure gauche de l’arrière. Les policiers interprètent souvent cela comme une obligation pour les camping car aussi (et apparemment, il y a matière à discuter…) Il vaut mieux donc pour éviter des problèmes appliquer ces ‘accessoires’. 

France Diplomatie

Sécurité routière

La violence routière est la première source d’insécurité en Argentine, qui connaît un des niveaux de mortalité routière les plus élevés au monde. La prudence est donc requise pour tout déplacement routier, la conduite de nuit étant déconseillée. En cas d’accident de la circulation, aucun constat n’est à remplir sur place. Seules sont échangées les coordonnées des compagnies d’assurances, qui traitent ensuite le dossier. En ville, et tout particulièrement à Buenos Aires, le risque est également très élevé. La plus grande vigilance est recommandée aux piétons et cyclistes dans leurs déplacements.

Délinquance

L’autre source d’insécurité est la petite et moyenne délinquance, les auteurs de vol étant souvent toxicomanes. Cette délinquance sévit à Buenos Aires, mais également dans les villes de province, notamment à Mendoza (particulièrement à la gare routière). Il est conseillé d’éviter de se promener à partir de la tombée de la nuit dans le grand parc de la ville en dehors des voies éclairées (Parque General San Martin). 
Plusieurs touristes isolés, circulant à vélo sur la route des vins, ont été agressés dans la zone rurale de Maipu. Il convient d’être vigilant dans cette zone, et d’éviter de circuler seul et avec des objets de valeur visibles. 
La Province de Mendoza est dotée, depuis 2008, d’une unité de police chargée de l’assistance aux touristes étrangers. En cas de problème, il est conseillé de la contacter via le 911 ou au numéro spécial de cette unité : +0261 413.21.35

Aux Chutes d’Iguazu, les voyageurs se rendant dans cette région très touristique devront être vigilants lors de leur séjour dans la partie brésilienne. Les vols y sont fréquents.

 

Aucune vaccination n’est obligatoire mais certaines vaccinations sont recommandées : assurez-vous d’être à jour dans vos vaccinations habituelles mais aussi liées à toutes les zones géographiques visitées 

  • vaccins universels (DTCP, hépatite B) ;
  • fièvre jaune : vivement recommandé si vous allez en Amazonie ;
  • typhoïde et hépatite A : nécessaires pour les séjours prolongés ;
  • rage : recommandé pour les séjours longs, en particulier pour les expatriés, et/ou ruraux.
 

 

Moustique

 

Paludisme
Le nord du pays est classé en zone 1 concernant le paludisme. 
4 cas d’infection par le Virus du Nil ont été signalés en Argentine. Il est donc indispensable d’avoir recours à des mesures de protection individuelle contre les moustiques (sprays, crèmes, diffuseurs électriques, moustiquaires…), quel que soit le lieu du séjour.

Fièvre jaune
Plusieurs cas de fièvre jaune ayant été recensés au Paraguay et dans le sud du Brésil (dans la zone frontalière avec l’Argentine), la vaccination contre la fièvre jaune est conseillée, notamment pour les déplacements dans la province de Misiones (nord du pays), où se trouve notamment la zone touristique des chutes d’Iguazu.

Dengue 
Cette maladie virale est transmise par les piqûres de moustiques et se manifeste le plus souvent par un syndrome grippal (fièvre, douleurs musculaires, parfois éruption cutanée). Il convient donc de respecter les mesures individuelles de protection, y compris pendant la journée : vêtements longs, produits anti-moustiques à utiliser sur la peau et sur les vêtements, diffuseurs électriques. La dengue pouvant prendre une forme potentiellement grave, il est vivement recommandé de consulter un médecin en cas de fièvre. La prise d’aspirine est déconseillée.

A noter que les mois de Dengue en Argentine sont plutôt de février à avril

Hantavirus 
Plus de 1 500 cas de syndrome pulmonaire par Hantavirus ont été recensés en Amérique du Sud entre 1993 et 2004. Ce virus, véhiculé par un petit rongeur et transmis par voie aérienne ou par contact, est présent en Patagonie notamment dans le sud de la région de San Carlos de Bariloche. L’infection, qui peut être mortelle dans un délai très court, se caractérise par l’apparition subite de fièvres accompagnées de douleurs lombaires et/ou abdominales, vomissements, céphalées, etc.

Fièvre hémorragique 
La fièvre hémorragique argentine est une grave maladie provoquée par le virus Junin. L’aire endémique est localisée dans les provinces de Buenos Aires, Santa Fe, Cordoba et La Pampa. Elle est également transmise par voie aérienne ou par contact par un rongeur présent dans cette région. Douleurs musculaires, maux de tête, perte d’appétit, nausée, douleurs dans la zone lombaire sont les principaux symptômes de cette infection qui peut être mortelle. Il est important de ne pas prendre d’aspirine mais du paracétamol.

 

Ce qu’on a adoré

 

FRANCK

SOPHIE

ELEA

THIBAULT 

 

Ce qu’on a moins aimé

 

FRANCK

SOPHIE

ELEA

THIBAULT

 BILAN EN VIDÉO

Laisser un commentaire

Fermer le menu
elementum ante. quis, elit. facilisis dolor. dapibus fringilla Curabitur