MISSION JESUITE

Premier arrêt par la police bolivienne corrompue un peu sportif, Sophie sort son document magique soi-disant de l’ambassade française où les policiers doivent noter leur matricule et le montant de l’amende qu’ils nous réclament. « Etonnamment » ça va les calmer direct et ils nous laisseront partir sans plus rien nous demander. Ce document servira en tout 3 fois, avec toujours le même résultat : on nous laissera finalement partir avec le sourire.

Entre ça et les problèmes de ravitaillement en eau et en essence (on est obligé de faire le plein d’essence avec un jerrican en garant le camping-car à 100m car le prix est différent entre les locaux et les étrangers, 3.30 contre 8.33), cela pourrait nous dégouter de la Bolivie comme ce fut le cas pour certains voyageurs mais les paysages nous émerveillent. C’est magnifique. Il pourrait être richissime ces boliviens si ils se mettaient au tourisme. On sait que cette partie n’est pas la plus belle de la Bolivie et pourtant nous sommes déjà enchantés.

Nous finissons par arriver au village de Santiago de Chiquitos qui est un peu éloigné de la route principale. Il est notre première escale sur la route des missions avec ici l’une des dernières missions Jésuite à s’être installées dans la région. Santiago de Chiquitos est resté très authentique en comparaison des autres villages. 

Nous sommes surtout venus dans le coin pour les différentes randonnées qu’elle offre. Et nous avons bien hâte…

RANDONNEES

EL MIRADOR de la Vallée TUCAVACA

Le sentier qui mène au mirador de Tucabaca mérite son surnom de « antesala del cielo »(les portes du ciel) et offre  une vue spectaculaire sur l’immensité  de la vallée de Tucabaca, passant au pied de magnifiques formations rocheuses, façonnées par les vents. Sur plus de 200.000 ha protégés de la forêt sèche Chiquitana, vivent une grande quantité et diversité d’oiseaux et de mammifères. On peut partir à pied depuis le village ou y aller en voiture et se garer sur le parking en bas. Les sentiers sont très bien entretenus et facilement accessible pour les familles. Au sommet, la vue est à couper le souffle sur la mer et le Brésil avec sa forêt tropicale remplit l’horizon dans son ensemble.

3 Heures environ A/R.

 

 

EL ARCO et LAS CUEVAS

Le patron de l’hôtel Beula où nous réservons un guide pour le lendemain nous tiendra la bavette pendant 1h. Nous décidons de choisir la randonnée de 12 Km combinant El ARCO et Las Cuevas et nous ne le regretterons pas. Il combine à la fois la culture et la nature avec la grotte de « San Miserato » et ses fougères arborescentes, la grotte de « San Miserandino » et ses peintures rupestres, et bien sûr « l’Arche » magnifique formation rocheuse  naturelle.
L’entrée des grottes dispose d’une cascade magnifique, des fougères et de la végétation étonnante.

Notre guide Jose, alias Rambo (il a le même gros couteau de survie que John), va se révéler fantastique. Il va nous apprendre les plantes médicinales, ce qui peut se manger dans la jungle, la lecture des traces d’animaux, l’histoire de son pays. Une bible !!! Thibault est fan et ne va pas le quitter pendant les 6h de marche. Nous regardons au passage le travail titanesque d’énormes fourmis et le guide nous explique qu’elles travaillent normalement à la fraiche le soir et que si elles s’activent si tôt cela indique la pluie ou le froid à venir.

 

Effectivement, à 1h30 du retour, on voit arriver vers nous des nuages accompagnés du tonnerre et de la pluie. On va foncer et rentrer en 1h sans se prendre une goutte de pluie. Quand je te dits qu’il est trop fort ce guide.

 

Cet article a 1 commentaire

  1. Génial la carte , enfin nous comprenons qq chose !!!!
    Magnifique voyage , continuez et soyez heureux
    Des Bizzzzzzz Niçoise
    Colette

Laisser un commentaire

Fermer le menu
elementum amet, justo massa Nullam luctus dolor id eget