ASSURANCE SANTE

Assurance santé en voyage dans l’Union Européenne

Si tu voyages en Europe, tu peux être couvert par l’assurance maladie. Mais il te faudra au préalable faire une demande de carte européenne d’assurance maladie. Cette demande se fait en ligne depuis ton compte Ameli et sa durée de validité est d’un an. 

Attention à anticiper ta demande et à faire une carte par membre de la famille.

Mais attention, cela ne veut pas dire que vous serez remboursé à 100 % de vos frais médicaux.

Assurance santé en voyage hors Union Européenne

Tu ne seras pas directement couverts par l’assurance maladie française, tu devras régler sur place les frais pour tes soins urgents et imprévus. Penses bien à conserver toutes tes factures acquittées, tes justificatifs de paiement et les prescriptions médicales originales.

A ton retour en France, tu pourras les présenter à ta caisse d’Assurance Maladie accompagnés du formulaire « Soins reçus à l’étranger »
(S 3125) disponible sur le site www.ameli.fr, rubrique « Formulaires » de la barre d’outils située à droite de l’écran.
Ta caisse pourra alors éventuellement, sous certaines conditions et s’il s’agit bien d’un séjour temporaire, te rembourser dans la limite des tarifs forfaitaires en vigueur en France. A bon entendeur…

Dans certains pays les frais médicaux coûtent très chers. Il est donc recommandé de souscrire un contrat d’assistance ou d’assurance, qui garantit le remboursement des frais engagés et le rapatriement sanitaire, en cas de maladie à l’étranger.

Il existe un flou sur la durée pendant laquelle nous sommes couverts. La sécu parle de 6 mois or la loi, circulaire DSS/2A/2B/3A n° 2008 du 22 juillet 2008 parle bien de ces fameux 6 mois mais précise aussi que les conditions du maintient des prestations de la sécurité sociale est lié à la notion de résidence en France. Ce qui est important, c’est donc la notion de résidence en France tel que défini par l’article R.115-6 et R.115-7 :

” Sont considérés comme résidents en France les personnes qui ont sur le territoire métropolitain ou dans un département d’outre-mer leur foyer ou leur lieu de séjour principal.” c’est-à-dire le lieu où sont perçus les différents impôts fonciers, habitation au titre de l’habitation principale,et impôts sur le revenu et où sont versés les revenus et domiciliés les comptes bancaires.

Mais attention cela n’est valable que pour les retraités, quelqu’un qui ne travaille plus et ne cotise plus n’est pris en charge que pendant 6 mois. Donc ceux qui quittent leur travail ou sont en congé sabbatique sont dans ce cas. 

Assurance intermutuelle assistance (IMA)

Depuis la France : 0800 75 75 75 
Depuis l’étranger : + 33 5 49 75 75 75

Certaines mutuelles telles que MAIF, MACIF… (liste des mutuelles d’assurances affiliées : http://ima.eu/fr/contact/nous_joindre.php)  couvrent tes déplacements à l’étranger grâce à une option comprise dans ton assurance habitation, assurance auto ou en prenant directement l’assurance accident (30€/an à la MACIF pour 4)… 
Il s’agit d’une assurance rapatriement et remboursement de frais médicaux (à hauteur de 80 000€) en complément de ton organisme de SS et de ta mutuelle pour tout voyage n’excédant pas 1 an. Il
s ont aussi un service d‘assistance médicale par téléphone pour des conseils et/ou une orientation vers un praticien sur place.

Tout comme pour les assurances des cartes bancaires, vérifies tout de même le détail des garanties avant de renoncer à prendre une assurance voyage proposée par une société spécialisée. Le coût est très faible, mais attention pour les remboursements en cas de maladie ou d’accidents.

ATTENTION : pour bénéficier de la prise en charge des frais médicaux à l’étranger avec l’IMA, il te faudra obligatoirement être inscrit au régime générale de l’assurance maladie. Or, tu seras radié automatiquement au bout de 183 jours (6 mois) si tu es à l’étranger et ne cotise plus. Tu seras également radié en cas de congé sans solde ou congé sabbatique au bout de 6 mois, même si ton contrat de travail n’est que suspendu. Seul l’heureux retraité a donc le droit au 12 mois.

Bref, si tu parts plus de 6 mois, ou dans des pays qui dépassent les plafonds français de la sécurité sociale (c’est à dire à peu près tous les pays riches et toutes les cliniques privées…), prends une assurance voyage. Après la sécu ne demande jamais la date de départ (expérience des voyageurs qui en ont eu malheureusement besoin), donc à toi de voir si tu es joueur…

Pour l’histoire du délai des 6 mois, certains disent que c’est 1 an, c’est un peu le flou artistique et personne à la sécu n’est capable de donner une réponse exacte. Dans le doute je me suis basée sur 6 mois. De toute façon il semble que la MACIF impose que tu sois au maximum 6 mois d’affilés à l’étranger.

Assurances voyage au long cours

En 2018, voici les contrats les plus intéressants : 

– Le contrat globe trotter d’assur-travel (123 € par mois) est le moins cher pour les familles (4 personnes), suivi de très près par AVI (128 € par mois) si vous ne voyagez pas aux USA ou au Canada (mais meilleure couverture).
– Seul ou en couple : cap aventure de Chapka est le meilleur rapport qualité / prix.

On peut s’inscrire quand on veut même en cours de voyage et pour la durée désirée. Un peu cher c’est vrai mais très souple et pratique. Attention : si un accident survient avant d’être assuré chez eux, les suites de cet accident (soins supplémentaires à l’hôpital ou autre) ne sont pas pris en charge par eux.

Je te conseille de lire le site des Blogblogueurs qui met à jour annuellement les tarifs avec les comparatifs.

 

VACCIN

Le seul vaccin obligatoire supplémentaire en Amérique du Sud est celui pour la fièvre jaune,  si tu vas dans les régions tropicales du Brésil, en Guyane, Suriname ou Guyana. 
Il est exigé seulement pour le Brésil si l’on vient d’une zone endémique ou si l’on visite le Pantanal, dans le Mato Grosso, l’Uruguay et le Venezuela si on vient d’une zone endémique.

Nous avons pris RDV avec l’institut Bouisson Bertrand 4 mois avant le départ et avons rajouté pour l’Amérique du sud la fièvre jaune. Nous avions déjà fait lors de précédents voyages Thyphoïde et Hépatite A, malheureusement cela faisait 3 ans et on a donc dû les refaire. Nous n’avons pas souhaité faire la rage, et ne prendrons pas de traitement anti-Palud.

PALUDISME : nous embarquons avec nous quelques boites de Malarone, en traitement curatif en cas de fièvre en zone palud. Nous prenons également un bon stock d’anti-moustique DEET. Et aurons quelques vêtements imbibés au préalable de perméthrine (Insect Ecran Vêtements Concentré Insecticide Trempage : valable 2 mois ce qui correspond à notre parcours) : vêtements longs, moustiquaire et nous ne sortirons pas le soir dans les endroits à risque.

Attention le DEET diminue l’efficacité des crèmes solaires (environ 30%), penser à choisir une crème solaire d’un facteur de protection plus élevé ou de mettre la crème solaire en premier et environ 20 minutes après d’appliquer le répulsif.

Voici le récapitulatif de ce qu’il est possible d’administrer par âge :

AgeNb max d’applications par jourDEET *PicaridineCitrodiolIR3535 **
6 mois-âge de la marche110-30% 20-30%20%
âge de la marche – 24 mois210-30% 20-30%20%
24 mois – 12 ans220-30%20-30%20-30%20-35%
> 12 ans320-50%20-30%20-30%20-35%

.

TROUSSE A PHARMACIE

Notre médecin généraliste nous a prescrit des « ordonnances du voyageur » avec plusieurs médicaments d’avance et notre médecin homéopathe nous a rajouté une ordonnance pour tous les petits maux. 

Nous avons rajouté : seringue (celles que nous avions acheté pour l’Inde), Malarone, sirop pour la toux…

Et pour anticiper, comme à chaque fois que nous voyageons : probiotique pour toute la famille, alvitil..

Quoi mettre dedans

ACCESSOIRES DE BASE

·         Paire de petits ciseaux

·         Pince à épiler

·         Thermomètre

·         Epingles à nourrice

·         Mouchoirs jetables

·         Cotton

·         Cotton tiges

·         Compresses

·         Pansements

·         Bandes

·         Ruban adhésif

·         Gants stériles

ANTIBACTERIEN ET CICATRISATION

·         Désinfectant

·         Cicatrisant

·         Dosettes de sérum physiologique

·         Pilules pour purifier eau ou filtre à eau

·         Gel antibactérien

·         Savon sec

BRULURES

·         Tulle gras

·         Pommade type biafine

DERMATOLOGIE

·         Protection solaire

·         Après soleil

·         Pansements spéciaux pour ampoules

·         Anti histaminique en cas d’allergie

·         Pommade anti-prurigineuse

·         Pommade pour boutons de fièvre

·         Traitement contre les aphtes

INFECTIONS

·         Amoxicilline

.         Infection urinaire : Monuryl

 

 

DIGESTION

·         Un antiseptique intestinal

·         Traitement contre la diarrhée

·         Traitement contre la constipation

·         Anti spasmodique

·         Anti acide et reflux

·         Solution de réhydratation orale (SRO)

DOULEUR ET FIEVRE

·         Aspirine

·         Paracétamol

·         Codéine

COUPS ET DOULEURS MUSCULAIRES

·         Crème à l’ibuprofène

·         Décontractant musculaire

·         Crème Arnica Bleus et bosses

O.R.L

·         Ibuprofène

·         Pastilles / spray  pour la gorge

MAL DES TRANSPORTS

·         Anti histaminique

·         Patch Scopoderm

·         Bas de contentions 

 
ALTITUDE

·         Diamox

·         Granules Coca 9ch

FROID ET GERCURES

·         Baume à lèvres

·         Crème hydratante pour les mains

PIQURES ET MORSURES

·         Crème cortisone pour piqures d’insectes

·         Crème répulsive insectes

·         Aspire venin

·         Pince à tics

·         « Zap It« , petit appareil merveilleux qui atténue fortement la douleur des piqures d’insectes

TROUBLES DU SOMMEIL

·         Masque de nuit

·         Somnifères

·         Boules Quiès

  

    TROUBLES DE LA VUE

·         Paires de lunettes de secours

·         Lentilles de contact (et son kit de nettoyage)

·         Collyre

 

CONTRACEPTION / HYGIENE INTIME

·         Pilule

·         Préservatifs

·         Hygiène intime

ENFANTS ET BEBE

·         Brumisateur : je prends un pulvérisateur de jardin

·         Crème érytème fessier

·         Couches, lingettes

·         Ecran total soleil

·         Eosine

·         Mouche bébé

·         Talc

Comment la préparer

Retirez les boites en cartons

Commencez par retirer toutes les boites en carton pour gagner un maximum de place.

Attachez notices et plaquettes avec des petits élastiques

Pour chaque plaquette, conserver les notices et emballez la plaquette et la notice avec un petit élastique.

Recouvrez les plaquettes de scotch

Si vous voyagez particulièrement longtemps et dans des zones isolées, recouvrez les plaquettes d’une couche de scotch. De cette façon, les gélules ne risquent pas de percer la feuille d’aluminium (ce qui peut être très néfaste !).

Compartimentez les médicaments dans des sachets Oxybul

Pour les longs voyages, ou si vous partez avec un jeune enfant, la trousse à pharmacie risque de contenir pas mal d’éléments. Pour cette raison, je vous recommande de compartimenter par thème tous vos médicaments dans des sachets  Oxybul ou moins cher : de congélation type Ziploc. Inscrivez sur le sachet son contenu (Douleurs, Dermato, Digestion, Plaies…). Les sachets ne prennent pas de place et en cas de problème de santé, pour éviter la panique, il est toujours sage d’avoir une pharmacie de voyage organisée 

EN PREVENTION

Mal des Montagnes

Symptomes : Les maux de tête et les nausées sont les symptôme d’un mal d’altitude léger (pas très inquiétant, il suffit de se reposer un maximum, ne pas forcer, et si possible ne pas aller plus haut tout de suite). Le souffle et le poux rapide et les vomissements, d’un mal d’altitude moyen (prendre des médicaments antiémétiques, Diamox, coca, se reposer, surtout ne pas monter plus haut). Les signes d’un début d’œdème pulmonaire sont des extrémités bleuies et beaucoup de toux et pour l’œdème cérébral une migraine terrible qui ne cède pas aux antalgiques et une altération de la conscience. Dans ces cas il faut prendre de l’oxygène si possible et surtout descendre immédiatement.

Suis le vieil adage « monter haut mais dormir bas » en essayant de bivouaquer plus bas que le point le plus haut atteint dans la journée et respectes les paliers en ne dépassant pas 400m entre deux nuits consécutives au-dessus de 3 000 m. 

Il faut rester tranquille, boire beaucoup d’eau : au moins 2l/jour de plus que d’habitude et éviter tous les excitants (café, alcool,…).  Limiter l’effort physique en altitude et surtout, surtout, ne pas forcer, ne pas s’essouffler. Dormir la tête légèrement surélevée voire en  position semi-assise si grosse gène pour respirer la nuit. Ne pas prendre de somnifère, même tu n’arrives pas à dormir (les insomnies sont fréquentes en altitude). 

Si l’acclimatation naturelle sans médicament reste la meilleure qui soit, le DIAMOX est efficace, surtout en traitement préventif quand il est pris deux jours avant « l’ascension ». (posologie sur le site de l’Institut de formation et de recherche en médecine de montagne) ainsi que du coca en granules homéopathiques – 3 granules 3 fois par jour en 7ch ou 9ch ou Ginkgo en phytothérapie. Certains achètent des mini cartouches autonomes, masque intégré, d’oxygène médicale sous pression de 0,6 litre sous 10 bar (1 MPa), on en trouve en pharmacie en Amérique du Sud … Et en Bolivie bien sûr : tisane de Maté (Une dizaine de feuilles de coca dans le thé du matin) ou mâcher de la coca (il existe des bonbons de coca pour les enfants)

Info utiles : les frontières et grand villages d’Amérique du Sud ont des dispensaire médicaux et mettent sous oxygène

Toutes les info utiles sur le MAM se trouve ici

Laisser un commentaire