Le parc provincial d’Ischigualasto ou Valle de la Luna, en Argentine,  a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Sa superficie est de 630 km2Ischigualasto est un nom d’origine quechua, qui signifie, « endroit où se pose la lune ». On lui a aussi attribué une origine diaguita. D’autres ont prétendu que cela correspondait au nom d’une tribu ou d’un cacique des Huarpes. Actuellement l’acception la plus probable est la première.

Après une route magnifique, nous avons le plaisir de retrouver sur le parking du parc notre couple de retraités préféré et en discutant avec Jo on se rend compte (mais Sophie ne cessait de le répéter à Franck 🙂 ) que la température de notre frigo n’est pas normale et ne peut être dûe uniquement à la chaleur extérieur. En effet il affiche 23, nous obligeant à nous servir de notre congélateur comme frigo puisque lui est à 1. Sophie et Franck cherchent la raison sur internet et se demandent s’ils ne vont pas redescendre sur Cordoba pour le montrer à un spécialiste campingcariste.

Franck prend le parti de nettoyer la cheminée comme l’indique internet – sachant que nous l’avions fait nettoyer à Santiago 2 semaines auparavant sans amélioration. Et Franck va vite se rendre compte qu’elle est totalement obstruée par la suie. Au bout de 2h de ramonage, notre frigo va redescendre à 8° alors que ceux des copains sont plutôt aux alentours des 12-13°. Yesssss il remarche. On l’avait pourtant fait nettoyer avant de partir + au bout de 3 mois de voyages + à Santiago (pfffft décidément le gaz sud américain n’est pas au top). Franck n’arrivera pas à nettoyer le haut mais il remarche correctement donc tout va bien.

Nous ferons ensuite la visite du musée, et prendrons nos douches (gratuites) dans le parc. Sophie y verra de magnifiques spécimens.

Nous partons le lendemain dans le parc. La visite se fait exclusivement en voiture avec son propre véhicule, le long d’une boucle de 40 km et uniquement accompagnée d’un guide… On suit les conseils de Jo et nous mettons en queue de peloton pour pouvoir nous arrêter quand bon nous semble. On se fera rappeler gentiment à l’ordre par le guardapark car on traine mais on a envi d’en profiter.

Le paysage est extraordinaire, un désert minéral aux multiples couleursLorsqu’on s’aventure plus profondément dans ce paysage on comprend le sens du surnom de ce parc : Vallée de la Luna.  Bien qu’aucun de nous ne soit jamais allé sur la lune, on pourrait s’y croire à certains moments. La végétation est quasi inexistante. Cette vallée composée de différentes couches d’argiles aux multiples couleurs créent ce paysage irréel.

Ici c’est le paradis des archéologues car rien n’a été perturbé depuis 200.000 millions d’années.De nombreux fossiles ont été retrouvé au sein du parc et un bâtiment a même été construit autour de fossiles en place, afin de monter aux visiteurs une partie du travail de terrain des paléontologues.

Ca nous rebooste ce paysage. Cela faisait longtemps que nous n’avions pas fait de ouhaaaa, on se rend compte qu’on avait besoin de beaux paysages pour nous relancer dans l’aventure. 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Don`t copy text!
ut commodo Aliquam diam et, commodo vulputate, leo. Sed adipiscing Lorem felis