Nous sommes ici dans une vaste réserve naturelle désertique couvrant la majeure partie de la Pénínsule de Paracas. Cette péninsule est située non loin de Lima dans la province du Pisco, au bord de l’océan.

Depuis 1975, elle est protégée afin de préserver les animaux aquatiques ainsi que les nombreux oiseaux marins qui vivent ici par milliers en totale liberté, sur de petites ilots. C’est notamment le refuge des mouettes, goélands, pélicans, urubus, manchots, lions de mer, otarie, dauphins, tortues luths…..

Le tour de Paracas le plus connu … et que nous n’avons pas fait est l’assaut des îles Ballestas, où vivent des milliers de « lobos marinos » (otaries) et des oiseaux de toutes sortes. Les photographies des animaux font rêver, cela a l’air très beau … Mais le tourisme de masse n’est absolument pas géré, les rivages de ces îles sont assiégés de bateaux qui ne se soucient aucunement du bien-être des animaux, du moment que les touristes puissent se rapprocher suffisamment pour prendre leurs photos.

L’endroit est magnifique. On aurait rêvé dormir sur la plage mais ce temps est fini.

Car et oui le nord du Pérou ça craint ! On adore ce pays,  tout est grandiose que ce soit au niveau des paysages que de l’histoire, les péruviens sont d’une immense gentillesse, toujours prêt à nous aider mais… car il y a un mais… ça craint du boudin !

Sur l’application de voyageurs iovorlander, on ne peut compter le nombre de warning pour vol à main armé sur des camping car. Il ne nous est donc pas possible de dormir en pleine nature et pour nous c’est dur. Plusieurs copains ont été victimes de tentatives de vol. Une famille s’est même fait cambrioler avec arme à feu… en pleine nuit… dans un camping.

On décidera donc de dormir sur le parking des guardapark avec les pauzailleurs après avoir assisté encore à un coucher de soleil magnifique.

Le lendemain, nous allons faire la chasse aux oeufs avec quelques jours de retard mais l’endroit est parfait pour le faire.

Le lendemain on visite cet endroit magnifique, on trempe les pieds, le pied !!!!

Les pauzailleurs nous proposent de nous joindre à eux car ils se font un resto. On laisse les enfants dans le camping-car (purée saucisse devant un film pour eux) et on rejoint la p’tite famille dans le resto qu’ils ont choisi. Ce ne sera malheureusement pas aussi bon qu’on l’espérait.

Nous ne trainons pas car une longue journée de route nous attend. On prend la panaméricaine pour traverser Lima et remonter jusqu’aux sites archéologiques du nord Pérou.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Don`t copy text!
lectus in libero dictum non odio adipiscing neque. porta. Curabitur risus