Les lagunas de Mojanda

Les Lagunas de Mojanda occupent ce que l’on appelle en géologie une caldeira, c’est à dire une dépression circulaire ou elliptique parfois de plusieurs kilomètres qui résulte de l’explosion de la chambre magmatique d’un volcan lors d’une gigantesque éruption (on parle dans ce cas-là d’explosion plinienne ; la lave étant trop visqueuse pour s’écouler, ça pète, comme quand le Vésuve a détruit Pompéi). Dans le cas de Mojanda, ca c’est passé il y a 200 000 ans. Sur place, on compte 3 cratères, le plus grand est le Caricocha, le moyen l’Huarmicocha et le petit et le plus haut le Yanacocha ou lac noir. Sur leur pourtour, les páramos (prairies de haute altitude caractéristique des Andes équatoriennes) sont mises à profit par les communautés du coin pour y élever leurs bovins.
 
Après 15km de route caladée pour monter à la laguna Mojanda, à 3750m, Franck monte seul à l’assaut du Fuya-Fuya, sommet herbeux au dessus de la lagune à 4200m d’altitude. 5 km pour 550 m de dénivelé dans l’herbe mouillé ne sera pas aisé même si il a « envoyé » et se terminera pas une belle gamelle à la descente. Malheureusement le temps n’est pas de la parti et il ne pourra distinguer les autres lagunes.
Sophie ne souhaitant plus randonner en altitude se contentera de faire le tour du lac.
 

Laguna San Pablo

Nous passons la nuit au bord du Lago San Pablo.

Le lac San Pablo, appelé Imbacocha ou Impakucha en kichwa est un lac de montagne situé à 2660 mètres d’altitude, près d’Otavalo, en Équateur. D’une superficie de 6,7 km², c’est le deuxième lac du pays par sa superficie. Nous sommes étonnés d’y retrouver les mêmes bateaux en totora que ceux des îles Uros.

Otavalo

Otavalo a le marché andin le plus connu d’Équateur. Tu peux y trouver :

  • Le marché d’artisanat sur la Plaza de los Ponchos ;
  • Le marché aux bestiaux à l’ouest de la ville ;
  • Le marché de fruits et légumes sur la Place 24 de Mayo.

Le marché artisanal est présent tous les jours mais le samedi, les indiens Otavalos des villages avoisinants se joignent à l’événement et le marché s’étend considérablement.

Le petit plus du samedi, c’est le marché aux bestiaux ! Il faut y arriver tôt pour profiter pleinement du spectacle offert par les vaches, canards, hamsters, et compagnie. Nous avons faits le choix de ne pas y aller car l’animal est très loin d’être respecté en cet endroit.

En plus des couleurs chatoyantes du marché, tu peux y admirer les tenues traditionnelles des locaux.

Le costume des hommes Otavalo est composé d’une chemise et d’un pantalon blanc reflétant la « pureté spirituelle » de l’individu. Les femmes ont des tenues magnifiques différentes selon leur région : elles portent une jupe en portefeuille de couleur sombre, superposée sur un tissu plus clair. En haut, leurs épaules sont couvertes d’une chemisette blanche brodée et d’une étole agrémenté d’un beau collier doré.

Laguna Cuicocha

la Laguna Cuicocha, le lac des « cui ». Le cui est le nom indien du cochon d’Inde qui vivait sur l’île, selon la légende. Autre possibilité pour expliquer ce nom, la forme de l’île qui ressemble aux dos arrondis de trois cuis.

Elle est nichée dans le cratère d’un volcan. De ses eaux limpides, parfois bleu soutenu, parfois émeraudes émergent deux petites îles qui créent tout le charme de l’endroit.

La randonnée de Cuicocha fait au total 14,5 km, il faut compter 4 à 5heures pour faire le boucle. Elle n’est pas difficile, le chemin est en très bon état et il est impossible de se perdre. Le dénivelé n’est pas important mais la randonnée est très vallonnée, ça monte, ça redescend … La randonnée est très belle mais on l’a trouvé un peu monotone sur la fin.

Nous assistons à la fin de la ballade à la fête du soleil (Inti Rami) organisée pour les indiens du secteur à la laguna.

Cimetière Tulcan

Le cimetière de Tulcán à la particularité exceptionnelle de voir ses cyprès (arbre de cimetière par excellence) taillés en forme d’animaux, de statues precolombiennes, d’icônes religieuses. A voir absolument. Les photos parleront mieux que les mots.

Sophie avait donné l’info aux copains et tout le monde a été incroyablement surpris par ce cimetière.

Cet article a 2 commentaires

  1. Magnifique toutes ces photos, super les cartes . Très beau périple , une belle année en dehors de la réalité de la vie une belle parenthèse.
    En France 🇫🇷 vous êtes attendu avec joie , et impatience, il vous restera à tous avec vos étoiles dans les yeux à penser le cœur de ceux qui se languissent sans vous .
    C est ça le bonheur d être aimé 🥰

  2. Trop fou ce cimetière !! J’adore continuer de voyager avec vous 😀

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Don`t copy text!
fringilla Lorem elementum ipsum efficitur. velit, diam dolor nunc ipsum